Dans cette période de grands changements,

vous me demandez souvent

quels outils pourraient vous être utiles

pour atteindre plus de paix, de sérénité,

de stabilité et de solidité intérieures.

Il existe évidemment une multitude d’outils…

Celui sur lequel j’ai eu envie de « zoomer »,

de vous sensibiliser aujourd’hui est LE SILENCE.

Oui ! Je souhaiterais vous inviter à OSER LE SILENCE dans votre Vie.

Je parle du silence intérieur,

celui qui vous conduit à l’écoute de votre Soi,

de votre Être Véritable.

Cet état d’être qui consiste « à faire silence » en Soi

et permet d’atteindre, ne serait-ce qu’un instant,

un réel apaisement, un sentiment d’amour, de justice,

d’équilibre, d’harmonie, un ressenti que tout est juste et parfait.

"Pourquoi le Silence est-il si rare ? "

Vous avez sans aucun doute observé, remarqué,

entendu tout autour de vous les sons,

les bruits assourdissants auquel votre Être est soumis en permanence.

Nous vivons dans un environnement bruyant qui,

sans conteste, nous perturbe et nous étourdit.

Les bruits nous entourent, le vacarme incessant autour de nous

est parfois aliénant (bruit de la circulation des voitures,

sonneries de portable, musiques dans les magasins,

bruits de fond des appareils électriques, etc.).

Nous sommes sans cesse soumis au « brouhaha »

au point le plus souvent de nous y habituer

sans même nous en rendre compte,

tant il fait partie de notre quotidien.

Par ailleurs, lorsque ce que ce ne sont pas les bruits extérieurs

qui nous dérangent, alors nous pouvons être parfois

confronté(e)s au vacarme intérieur.

 

 Je veux dire par là cette petite voix,

ce « petit vélo dans la tête » comme j’aime à l’appeler,

qui reprend de la vigueur…

Dès lors, nos pensées et ruminations deviennent

de plus en plus pesantes, présentes et envahissantes.

N'avez-vous jamais eu envie :

 De « débrancher » votre tête ?

De calmer les vociférations de votre mental ?

De vous retrouver votre Vérité, cette manière d’être au monde,

et à Vous-même la plus claire et la plus limpide possible ?

"Pourquoi le Silence ne s'impose-t'il 

pas à nous naturellement ?  "

Dans notre culture, le silence fait parfois encore peur.

Il est bien souvent considéré non seulement comme inutile,

mais aussi comme une sorte de néant, un "vide" oppressant.

Certes, le silence peut inquiéter

car il nous laisse face à nous-mêmes

et invite à l’introspection,

à la Présence dans l’inaction.

 

Or, nous sommes habitué(e)s à être en action

de manière quasi permanente et à parler

de la pluie et du beau temps pour combler le vide.

Aussi, en venons-nous parfois à nous interdire le Silence

car il impose de s’accorder du temps pour Soi,

pour se poser, pour s’arrêter !

Et cela fait souvent naître de la culpabilité ou du désordre :

« je n’ai pas le temps », «je n’ai pas le droit »,

« il faut que je fasse ci, que je fasse ça ».

Notre éducation, nos croyances, nos schémas sont souvent

là aussi à l’origine de cet éloignement d’écoute du silence.

 

Nous devons avancer, travailler, œuvrer, etc.

La moindre minute accordée pour cesser toute rumination,

toute action, toute vocifération, pour s’offrir du temps « à ne rien faire »

peut être angoissante et déstabilisante.

 

Elle peut contrariée nos croyances et comportements habituels.

Le silence intérieur ne va donc pas de soi,

il ne s’apprend pas, il n'est pas étudié à l’école

et pourtant le silence est l’Accueil de Soi.

« Dans le silence, nos vrais désirs peuvent jaillir »

Le silence permet de nous construire ou reconstruire.

Nous avons "besoin" de silence pour penser,

réfléchir, nous retrouver ;

pour savoir quels sont nos vrais désirs,

ce que nous souhaitons au plus profond de nous… 

 

Il nous montre notre chemin.

Enfin nous avons également besoin de silence

pour admirer, contempler

et laisser entrer en soi la beauté

devant laquelle nous nous trouvons...

 

Le silence nous donne la chance immense d'être "en communion",

avec nous-mêmes, l’Autre,

l’environnement, la Nature, l’Infinité.

"Ainsi, je me souviens d’un séjour en Islande…

C’est en arrivant sur place et en écoutant le silence,

la vacuité que j’ai réalisé à quel point

je vivais toute l’année entourée de bruits assourdissants

dont je ne faisais même plus cas.

 

Il m’a fallu côtoyer le silence pour l’aimer

et le reconnaitre ; pour avoir cette douce sensation de vivre

et de vibrer en Harmonie avec le Tout

et surtout avec moi-même.

 

Il m’a fallu cette expérience

pour admettre le caractère Essentiel et vital

du Silence au déploiement de mon Essence."

Vous pouvez accueillir ce Silence chez vous,

en vous posant dans un endroit confortable

et en respirant de manière fluide, légère, cohérente.

Vous pouvez également l’entendre dans la Nature

et en tout lieu qui vous permette de ressentir

du calme et de la légèreté.

 

Il s’agit alors d’un silence libérateur :

vous regardez autour de vous,

vous appréciez chaque détail de la Nature

et savourez l’instant présent.

Vous amenez votre conscience à l’intérieur de vous,

en ne cherchant rien, en étant juste là,

à l’écoute de ce qui vient.

 

Rentrez dans ce silence intérieur

et au-delà du vacarme de l’esprit,

de la pensée mentale,

écoutez ce qui se passe

à l’intérieur de vous, sans jugement aucun.

Juste en étant là, à l’écoute de ce qui se vit,

de ce qui se présente (des émotions, des ressentis, des inquiétudes).

 

Observez simplement et accueillez, 

juste cela.

 

Écoutez cette parole intérieure

qui calme et apaise, sans aucune attente.

Juste en étant là, à l’écoute de ce qui Est, de ce qui vient.

Le Silence permet alors une véritable Communion

avec vous-mêmes et/ou des parties de vous.

 

Nous goûtons alors et touchons la vacuité, l’état du Vide.

Vous pouvez commencer par vous accorder

une minute par jour pour faire silence à l’intérieur de vous

et cela grandira, vous apprivoiserez votre silence intérieur

et en accueillerez les bienfaits.

Puis, vous expérimenterez cet état

d’être encore et encore

pour vous apercevoir à quel point il vous est bénéfique.

Vous remarquerez ensuite que

vous pouvez atteindre

ce silence intérieur

même en étant au milieu d’une foule et du vacarme.

En Osant le silence, c’est un état d’Être

que vous invitez dans votre Vie,

pour faire un retour sur vous-même.

Le silence intérieur vous permet

d’approfondir la connaissance de vous-même ;

il est le milieu naturel où la vie de l'esprit peut s'épanouir

Il vous invite à un état dans lequel

vous vous autorisez à rêver, à créer,

à prier, à être là, juste là, sans rien faire

 

A être juste à l’écoute de ce qui est,

sans chercher à interpréter, à comprendre,

à analyser. Juste là à ressentir ce qui se vit à l’intérieur de vous.

Le silence intérieur vous révèle beaucoup

sur vous-mêmes, vous ouvre à ce qui vit en vous

ainsi que sur votre relation au TOUT.

Le Silence vous éclaire et vous procure la sensation d’être

à l’abri dans votre forteresse intérieure.

En effet, si vous apprenez le Silence,

alors vous gagnerez en Paix intérieure.

Il a tant à vous apprendre !

Il vous aide à vous élever, vous comprendre,

vous découvrir et à ramener de la clarté dans vos vies.

Il vous invite à plus de Présence et d’attention à qui vous êtes,

à l’accueil de vos ressentis, de vos émotions.

«  Le Silence est un élément dans lequel

se façonnent les grandes choses »

«  Le Silence nous atteint dans cette part de solitude intérieure

qu'aucun être humain ne peut combler »

Marie